Randonnée dans l’Aisne

Tu disais, Joye, en commentaire de l’article précédent que j’avais fait un beau voyage. Que dire alors de celui que j’ai fait le week-end dernier (du 19 au 21 septembre) ?

Oui, une semaine à peine après notre périple de plus de 200 km entre Boulogne-Billancourt et Honfleur, nous avions prévu au sein de mon club cyclo un week-end vélo-découverte. L’objectif était de rallier Laon (dans l’Aisne) en vélo depuis Boulogne le vendredi, puis de passer une journée à visiter le coin, pour rentrer toujours en vélo le dimanche. Et c’est ce que nous avons fait. Nous sommes partis à 6 cyclistes, traversant Paris (sportif un matin de semaine), sa banlieue (Pantin, Bobigny,Aulnay-sous-Bois), les abords de Roissy (Villepinte, Tremblay-en-France), la Seine-et-Marne, l’Oise, pour arriver dans l’Aisne. De plus, nous avions 2 accompagnateurs en voiture qui de cette façon pouvaient transporter le ravitaillement et nos bagages.

Beau voyage là aussi, en plus petit nombre qu’à Honfleur, dans des régions où je roulais pour la première fois (le nord de Paris, la Picardie). En fait, nous n’allions pas en vélo jusqu’à Laon, mais jusqu’à une petite commune nommée Bourg-et-Comin qui se trouve à 25 km de Laon. C’est là que nous avions réservé notre hôtel. Niveau météo, nous avons bénéficié d’une belle journée le vendredi, il faisait chaud, voire même lourd. Même chose le lendemain où l’orage a fini par éclater en fin de journée pour pleuvoir toute la nuit. Ce qui nous a laissé dans l’expectative quant aux conditions climatiques que nous rencontrerions sur le chemin du retour. Le dimanche fut tout autre. Nous avions perdu près de 10 degrés, la pluie avait cessé depuis peu quand nous sommes partis, mais il y avait une brume qui flottait dans l’air. Plus tard, après la pause repas, nous avons eu à subir la pluie, mais on peut dire que ça aurait pu être pire. Parce que le parcours dans l’Aisne étant très vallonné, une succession de nombreuses montées et de descentes, l’orage de la veille et de la nuit a provoqué des coulées de boues venant des champs environnants. C’était impressionnant de voir les gens ramasser cette boue à la pelle dans les villages traversés.

Bilan : 142 km parcourus à l’aller, 142 km parcourus au retour, soit plus de 280 km en un week-end. Si j’ajoute le trajet d’Honfleur, j’arrive à 500 km (note pour Joye : 310 miles !) de parcourus en vélo en 3 fois à une semaine d’intervalle.

Parcours_BB_Laon_GGearth_001Parcours_BB_Laon_GGmaps

Je n’ai pas fait que rouler, j’ai aussi pris des photos. En voici quelques-unes :

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s