Bertignac Live !

Vendredi dernier à Charenton-le-Pont. C’est là que mon amoureuse et moi avons passé la soirée. Non, c’est là que nous avons passé une très bonne soirée.
Parce que Louis Bertignac avait la bonne idée de se produire au théâtre des 2 rives. Alors, Bertignac, pour certains c’est le guitariste de Téléphone, pour d’autres c’est le juré de The Voice. Pour moi, c’est bien sûr l’ex-Téléphone, le juré de The Voice je ne saurais pas dire parce que je n’ai pas regardé, mais c’est surtout, au travers des prestations que je l’ai vu donner dans des émissions comme Taratata, un putain de très bon guitariste.
Qui dit théâtre dit fauteuils confortables, on était bien placés, face à la scène qu’on dominait sans être en balcon. Juste au dessous, les tables de la sono et des lumières, intéressant.
Le concert a commencé avec un peu de retard, sans première partie, mais quand ça a commencé ça ne s’est plus arrêté. Sur scène, pas de bousculade puisqu’ils ne seront que 3 musiciens : batteur, bassiste et guitariste. Mais quel son, quel son ! Louis Bertignac était entouré d’une bonne rythmique, certes, mais lui-même assurait avec talent la guitare rythmique, solo et le chant, cela dans un registre à 90% rock.
La setlist est gigantesque. Outre quelques morceaux issus de ses albums, nous avons eu droit bien sûr à des morceaux du répertoire Téléphone (Un autre monde, géant !). Quant au reste du show, Louis Bertignac n’a pas peur de dire qu’il aime le rock et la guitare, notamment dans son très beau Vas-y guitare, qui est un hymne aux grands guitaristes.
Il le dit, et il le joue, accroché qu’il est au manche de sa guitare, comme on peut l’être à sa bouteille d’oxygène. Vous avez peut-être connu un pote ou deux qui une guitare à la main, pouvaient vous jouer toute la soirée les grands standarts du rock et du blues. J’en ai connu des comme ça, on ne les arrêtait jamais ! Bertignac est de cette trempe là. Ce gars là aime tellement sa musique qu’il joue celle des autres comme si sa vie en dépendait.
Il nous a joué un superbe Purple rain comme s’il était Prince, Won’t get fooled again comme s’il était Townsend et Daltrey, et que dire des reprises des Stones ! Angie, Paint it black, Sympathy for the devil. Et même un Billie Jean à sa manière.
Mon amoureuse me disait que Bertignac est un grand malade sur scène. C’est vrai, rien à voir avec l’image de post-ado Téléphonesque. Ce gars là est un grand de la guitare, un grand du rock.

setlist_bertignac_2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s