Particule élémentaire

Habitant de Boulogne-Billancourt, je reçois chaque mois dans ma boite à lettres le bulletin de la ville, le BBI (Boulogne Billancourt Information). La ville est riche, son bulletin aussi. C’est un beau magazine de près de 70 pages, avec moult articles, reportages et photos. On y parle des activités des quartiers, de l’actualité communale, on y lit des tribunes politiques, l’histoire de la ville. C’est souvent intéressant.
Et à la fin, en dernière page, on peut voir le carnet. Celui des naissances, mariages et décès. Tiens, même que dans le dernier numéro, celui de mars, il y a une petite bafouille sur Christian Blachas.
Il y a déjà quelques temps que voulais écrire quelque chose à propos du carnet du BBI. J’ai remarqué que les naissances étaient présentées par ordre alphabétique, à la différence des mariages et décès qui doivent (je suppose) apparaitre par ordre chronologique. Et concernant les naissances j’ai remarqué une autre chose. Mais je vous laisse tenter de trouver. Ça se passe ci-dessous :

Bon, j’admets que la liste est longue. Je vais vous dire ce que j’ai remarqué et que je trouve bizarre. Vous me répondrez peut-être que c’est normal et m’en donnerez la raison. Alors voilà, je disais plus haut que la liste était alphabétique, et c’est vrai… Sauf pour les tout derniers. Voyez, après la lettre Z, on passe à des noms à particule. C’est quelque chose que j’ai remarqué depuis déjà longtemps, alors je vous assure que chaque mois c’est la même chose : le gros des roturiers puis la fine fleur de la particule qui ferme le ban. Evidemment, je ne connais pas la signification ni l’explication de cet usage, et j’attends vos explications Ô mes lecteurs. Mais on serait tenté pour moins que ça d’y voir une volonté de ne pas se mélanger. Oh, je suis mauvaise langue là.

4 commentaires

  1. A mon avis c’est un problème de fainéantise. Je m’explique : un ordinateur ne classe pas les noms à particule correctement mais par ordre alpha donc dans les D alors qu’il faut, je pense, les classer par rapport à la 1ère lettre du nom figurant après le « de »… Donc cela oblige à faire des manipulations surtout qu’il y a surement des subtilités genre entre les vrais « de » et les autres (ceux qui ont « de » mais qui le sont pas…).

  2. donc pour pas s’embêter, au BBI, ils classent tous les noms suspects à la fin pour ne pas faire d’erreur. [cogiter]
    Je ne vois pas d’autre explication… (elle est un peu foireuse mais j’ai pas mieux en stock…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s