Entre gris clair et gris foncé

Le 22 juin, nous avons eu encore une fois droit à un modèle, quelle chance. C’est Caroline qui posait, c’est d’ailleurs elle depuis plusieurs semaines. Je le redis, elle est très bonne, elle ne bouge pratiquement pas sur une pose et prend ce qu’elle fait, à savoir poser pour des artistes de pacotille, au sérieux. Je la remercie encore. D’autant que le cours de dessin prend ses quartiers d’été, ce qui signifie que les cours reprendront début septembre. Donc, ce mardi 22, la consigne était claire. Il fallait peindre notre modèle à la gouache, en noir et blanc uniquement, sur une feuille grand format (65×50), avec la possibilité de faire plusieurs poses sur une même feuille. J’ai fait deux poses de notre modèle, que je vous présente dans son format initial, puis chaque pose séparément.

4 commentaires

  1. Question con mais j’ose Ces gens qui posent, c’est « comme ça », pour la gloire ? Je le dis autrement : on en vient comment et pourquoi, à poser ?

  2. Les modèles sont bien sûr rémunérés. Si tu es intéressé je ne pourrai malheureusement pas te renseigner sur les tarifs

  3. Ce doit être agréable de peindre du « vivant ». Un jour, je serais curieuse de voir ce que chaque artiste a pu peindre. Les résultats se ressemblent ou pas ?

  4. Nous regardons le travail des autres élèves, et non, aucun ne ressemble à l’autre. C’est ce qui est intéressant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s