De l’usage du franco

On parle souvent de ce « soldat franco-israélien » au mains du Hamas depuis 1000 jours maintenant. Et là je dis non. Cet homme a été enlevé parce qu’il portait l’uniforme de l’armée israélienne et pas l’uniforme de l’armée française. Il serait donc correct d’écrire en parlant de lui qu’il est un soldat israélien. Qu’il ait la double nationalité française et israélienne ne change rien au fait qu’il ne se trouvait  aux abords de la bande de Gaza qu’en tant que militaire israélien dans le cadre d’un conflit qui ne concerne pas directement la France.
On me rétorquera qu’on qualifiait Ingrid Betancourt de franco-colombienne pendant sa longue captivité. Sauf que d’un côté vous avez un militaire, et de l’autre une civile. Pour moi ça fait une sacrée différence.

Un commentaire

  1. tout à fait d’accord avec toi : Guilad Shalit est certes franco-israélien mais seulement un soldat israélien… Cependant, si le « coté franco » permet sa libération, ça ne me gène pas, même si c’est un militaire qui était probablement au courant des risques…Paix, amour, liberté et fleurs ! [Zen]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s