Millénium 1

Je suis en train de lire le premier volume de la trilogie Millenium de Stieg LARSSON, « Les Hommes Qui N’Aimaient Pas Les Femmes ».

J’aime vraiment beaucoup. Je trouve le style très accessible et j’entre facilement dans la vie des héros. Seulement je me pose une question, et ce n’est pas possible que je sois le seul à me la poser.

J’en suis aux alentours de la page 250 (la moitié du bouquin) et je me demande comment il se fait que Mikaël Blomkvist ne se pose toujours pas la moindre question, qu’il n’esquisse pas le moindre semblant de début de recherche concernant les fleurs séchées sous cadre que Henrik Vanger reçoit par la poste le jour de son anniversaire depuis quarante ans.

Alors qu’il me parait évident que c’est d’une importance capitale. C’est bien un peu pour cela que le roman a débuté par la réception d’une de ces fleurs.

Hormis une allusion, une seule, à la page 121, rien, mais bon, ça va peut-être venir. Allez va, bonne lecture !

5 commentaires

  1. ça alors, je lis le même bouquin ! mais j’en suis à la page 50… Peux pas te dire mais moi aussi je me disais que ça devait être capital, ça l’est sûrement d’ailleurs mais s’il se la pose cette question, et s’il la trouve la réponse, y’a plus de bouquin ni de trilogie, non?

  2. J’ai dépassé les 3/4 du bouquin, toujours aucune allusion. Il aurait pu se poser la question, mettre ça de côté et ne le ressortir qu’à la fin, mais au moins ne pas faire comme si le lecteur était décérébré.Je trouve juste le procédé facile. D’autant que Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander sont décrits comme des gens intelligents.Ah, ça m’énerve. J’aime pas quand un rien vient me pourrir de bonnes sensations.

  3. J’ai fini le bouquin. Toujours sur ces fleurs séchées, on y est revenu sur les dernières pages, juste quelques lignes. Ce n’était pas important pour l’auteur.Je tiens à dire que je n’aime pas quand je crois avoir trouvé une invraisemblance dans un bouquin, à moins qu’elle ne soit expliquée ou justifiée.Attention ! Si vous n’avez pas lu ou fini le livre passez votre chemin !!!!Par exemple, je ne m’explique pas que Harriet Vanger revienne prendre la tête du Groupe Vanger et s’installer en Suède alors qu’elle a refait sa vie en Australie depuis 40 ans où elle a sa famille (ses enfants), où elle est à la tête d’une immense fortune, où elle a un mode de vie à l’australienne à 1000 lieues du mode de vie suédois. Je ne crois pas qu’elle était nostalgique à ce point de sa Suède natale avec ce qu’elle incarnait et incarne encore comme souffrances dans son corps et dans son âme. Je veux bien, mais bon, je ne crois pas l’avoir vu expliqué ou justifié.En gros, ça veut dire que je vais aborder la lecture du deuxième volume avec une certaine réserve. J’ai un peu peur de tomber sur de grosses ficelles.Allez, je vous tiens au courant.Tiphaine : J’ai le bouquin de Jonathan Coe. Je ne l’ai pas encore lu. Mais ça va venir.

  4. J’ai fini ce soir le premier volume, oui, j’ai mis du temps. Je suis assez d’accord avec ce que tu dis, c’est assez décevant sur le plan de la logique, c’était quand même un bon moment, mais à mon avis c’est très en dessous de ce qu’écrit Coe mais bon, tu auras compris que Coe je l’aime beaucoup !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s