Une raison pour que le PSG descende en ligue 2

Quelques samedis ou dimanches je peux observer certains étranges ballets dans la rue devant mes fenêtres. Régulièrement donc, je peux d’abord entendre puis voir un étrange phénomène. Phénomène qui se produit, et se reproduit, allez savoir pourquoi, les jours où le PSG (pour les ignorants en matière de balle au pied ce sigle signifie Paris Saint Germain qui est une équipe d’adultes dont le travail, pour lequel ces grands garçons sont rémunérés, ils ont même une fiche de paie à la fin du mois, c’est pour dire, consiste à taper dans la baballe avec les pieds, d’où le nom du sport, à se la passer en évitant que l’équipe adverse la leur pique, oui parce qu’il y a d’autres équipes comme celle là, et faire entrer la dite baballe dans un grand rectangle), où le PSG disais-je joue à domicile, au Parc des Princes situé porte de Saint-Cloud à Paris.

Or donc, à chaque fois c’est le même topo. Les cars de CRS (Compagnie Républicaine de Sécurité, d’autres grands garçons payés, moins que les tapeurs de baballes, pour se déguiser en Darth Vador et à jouer à chat perché dans des cars aux fenêtres grillagées) traversent la modeste bourgade où j’ai élu domicile « toutes sirènes hurlantes » (ok, en France on dit « le deux tons allumé » mais ça en jette moins) de façon à griller tous les feux de signalisations (autrement dit les feux rouges) pour rester « groupir » en convoi (généralement une quinzaine de cars), et oui, il faut dire que le CRS est plutôt d’instinct grégaire (non ça ne vient pas de Greg le Millionnaire !).

Après les CRS c’est au tour du car des joueurs adverses quand ceux-ci arrivent par l’ouest ou le sud-ouest de la capitale. Donc le car des joueurs qui n’est pas estampillé Police Nationale suit le même chemin emprunté plus tôt par nos charmants mais virils Security Men, et de la même façon. Et oui braves gens, quel est le moyen de bénéficier d’une escorte policière (sans pour autant être mis en examen ou reconduit à la frontière) avec deux motards, une voiture de police sérigraphiée et une autre banalisée, tout ce beau monde gyrophare allumé et deux-ton hurlant ? Bon alors, vous pouvez être Président dela République, épouse de Ministre qui va faire ses courses au Bon Marché, Reine d’Angleterre, mais le plus sûr moyen c’est bien d’être tapeur de baballe qui vient jouer en déplacement au Parc des Princes. Au fait j’y pense, mais les joueurs de balle au pied du PSG doivent eux aussi venir au Parc en car les soirs de match. Je les vois mal venir avec leur bagnole, quand tu vois le mal de chien qu’on a pour se garer porte de Saint-Cloud !!

Ça se passe donc durant la journée, avant le match. Mais ce n’est pas terminé petit scarabée. Tout ce qui entre doit sortir… Nos gentils Darth Vadors, il faut qu’ils regagnent leur caserne après la partie de balle au pied. En général ça se passe entre minuit et une heure du matin, l’avenue commence à être moins fréquentée.

Et bien tu le crois si tu veux mon beau lecteur, ma belle lectrice, il fait nuit et nos CRS ont sacrément les chocottes de se perdre dans ma banlieue de droite ma famée, alors chauffe Marcel, en voiture Simone, c’est reparti pour un tour de sirènes, de gyrophares aux abords de chaque carrefour depuis la Porte de Saint-Cloud jusqu’à la caserne, on ne s’arrête pas aux feux rouges. Groupir qu’ils disaient ! je ne sais pas moi, celui qui n’arrive pas avec le reste de la compagnie a un gage ? Il est de corvée de chiottes ? On lui fait une bite au cirage ?

Voici la fin de ce billet d’humeur. J’ai trouvé quelque part ce qu’il apparait être les cas d’usage des avertisseurs sonores et lumineux par les services de police ou de gendarmerie, ben oui parce que c’est cadré quand même, on ne fait pas n’importe quoi quand on est dépositaire de la force publique, ça se saurait :

         En cas de transport urgent (départ vers un accident, transfèrement de détenus…)

         Balisage d’un accident ou tout autre arrêt (concerne l’avertisseur lumineux)

         En cas ce poursuite d’un contrevenant, pour se signaler aux usagers

En gros, un véhicule de police ne peut passer au rouge en se signalant au moyen des avertisseurs sonores et lumineux que dans les cas de mission d’urgence ou de secours aux personnes.

Un match de baballe une mission d’urgence ? Peut-être, mouais. A moins que ce ne soit de rentrer à la caserne qui ne soit urgent. Ami lecteur, amie lectrice, si tu fais partie des forces obsc de l’ordre, n’hésite pas à m’en tenir informer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s