Gourmelin au Centre Pompidou

« Une rétrospective de l’œuvre du dessinateur et humoriste Jean Gourmelin, dont l’univers sombre, souvent proche de celui de Roland Topor, va jusqu’aux confins du surréalisme et de l’absurde.

Jean Gourmelin a publié de nombreux ouvrages et recueils de dessins (Le Hasard, Pour tuer le temps, Instants d’espace, À la mémoire de l’humanité…) et collaboré à de nombreuses revues (Bizarre , Planète , Zoom , Le Point , Hara-Kiri, Charlie mensuel , Pilote , Elle , Le Monde Diplomatique, France Soir…). Il développe également une importante carrière d’illustrateur d’œuvres littéraires (Rimbaud, Leroux, Maupassant, Sternberg, Hugo, Lovecraft, etc.) et d’affichiste.

Cette exposition retrace, tout au long d’un parcours thématique, la très grande diversité de son œuvre, son inscription dans la société de son temps et son extrême modernité ; elle sera accompagnée d’ateliers de dessin proposés au public par de jeunes dessinateurs d’actualité, ainsi que d’un débat sur l’avenir du dessin de presse.

Biographie succinte
Jean Gourmelin est né à Paris le 23 novembre 1920.
Enfant unique, il commence à dessiner avec passion dès l’âge de cinq ans.
À 15 ans, sa famille quitte Paris pour Vendôme, où deux ans plus tard, le peintre Charles Portel l’initie à la technique du papier peint, un domaine où il commencera à se faire un nom.
À 20 ans il retrouve Paris et se perfectionne dans le dessin aux Arts Décoratifs et à l’Académie de la Grande Chaumière. En 1945, il intègre l’atelier du célèbre maître verrier Max Ingrand. Il y restera vingt-trois ans et travaillera, entre autres, sur les vitraux de la cathédrale de Rouen.
Les rencontres avec Maximilien Vox, Jacques Sternberg, Louis Pauwels, l’inciteront à s’orienter vers le dessin de presse. Ses dessins sont parus dans Bizarre, Planète, Plexus, Hara-Kiri mensuel, Pilote, Elle, Le Monde, Le Figaro et, Le Point, où il dessinera pendant plus de 13 ans.

Celtte manifestatin est organisée par la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou, Pôle Action culturelle et commmunication, Service de l’Animation. »

Texte tiré du site internet du Centre Pompidou.

Je ne saurais trop conseiller d’aller voir cette petite expo. Gourmelin, je l’ai découvert dans mon adolescence. Il dessinait pour Pilote, il faisait pas mal de couvertures de bouquins. Je me souviens en particulier de la couverture de « La Métamorphose » de Kafka, elle m’impressionnait autant que le roman lui-même (je vous la retrouverai un de ces jours).

Tenez, pour vous faire une idée, Gourmelin c’est cet univers là :

Image tirée du site de Gourmelin.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s