Composition (acrylique)

La suite de mon post du 13 novembre. L’exercice consistait dans un premier temps à reproduire sur le papier l’image photocopiée en noir et blanc d’une oeuvre inspirée de Gromaire. Dans un second temps il était demandé d’y ajouter un peu de couleur. J’ai pris ce qui trainait, de la craie. Pas franchement convaincu du résultat je vous l’ai quand même montré.

Aujourd’hui, je vous montre la continuité de ce travail. Même modèle, ce nu couché, qu’il faut reproduire directement au pinceau et à la peinture sur le papier. La peinture c’est de l’acrylique, et vraiment rien à voir avec la gouache. Quel plaisir, ça sèche vite, ça laisse un rendu brillant, on dirait de l’huile.

Bon, j’arrête de parler :

5 commentaires

  1. Merci Marie. L’idée est de voir une progression, d’une séance à une autre et aussi d’un travail à un autre. Les trois ci-dessus ont été réalisés le même jour, l’un à la suite de l’autre en essayant de donner des résultats différents.A ma décharge le résultat est bien meilleur « en vrai ». Les couleurs sont plus vivantes.

  2. C’est chouette tout court ! T’ai-je déjà dit que chacun de tes dessins me faisait mal tellement ça me manque de ne pas savoir dessiner (et encore moins peindre).Les coups de pinceaux complètent bien, en plus, les traits de crayon. Car le regard triomphe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s