Roger de Vlaeminck

Fiche d’identité

Pays Belgique

Date de naissance 24 août 1947

Lieu de naissance Eeklo (Oost-Vlaanderen)

Débuts Pro 1969

Tour de France
Victoire(s) d’étape 1
1970 : 6ème : Amiens – Valenciennes

Palmarès

Liège-Bastogne-Liège 1 (1970)

Milan-San Remo 3 (1973, 1978, 1979)

Paris-Bruxelles 1 (1981)

Paris-Roubaix 4 (1972, 1974, 1975, 1977) + 4 fois 2è (70, 78, 79, 81)+ 1 fois 3è (76)

Tour des Flandres 1 (1977)

Tour de Lombardie 2 (1974, 1976)

Flèche Wallonne 1 (1971)

Tour de Suisse 1 (1975)

Critérium des As 1 (1975)

Championnat de Belgique 2 (1969, 1981)

Coppa Placci 2 (1972, 1974)

GP de l’Escaut-Schoten 1 (1970)

Flèche Brabançonne 1 (1981)

GP de Gippingen 1 (1970)

GP de Suisse 1 (1975)

GP E3 Harelbeke 1 (1971)

Het Volk 2 (1969, 1979)

Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2 (1970, 1971)

Milan-Turin 2 (1972, 1974)

Tour des Pouilles 1 (1979)

Quatre Jours de Dunkerque 1 (1971)

Tirreno-Adriatico 6 (1972, 1973, 1974, 1975, 1976, 1977)

Tour d’Emilie 1 (1976)
Tour du Frioul 1 (1978)

Tour du Latium 2 (1975, 1976)

Trofeo Matteotti 1 (1973)

Trophée Pantalica 1 (1975)

Tour du Piémont 1 (1977)

Tour de Toscane 1 (1973)

Tour de Vénétie 1 (1974)

© Copyright L’Equipe.fr

Roger De Vlaeminck, coureur aux 257 victoires, est essentiellement connu pour le palmarès qu’il a laissé sur la course « Paris-Roubaix » (4 fois vainqueur à Roubaix, 4 fois second, 1 fois troisième) au point qu’on l’appelle Monsieur Paris-Roubaix.

Grand rouleur de pavés, de routes glissantes, il a été aussi un grand spécialiste du cyclo-cross le voyant Champion du monde de la discipline.
Non content d’être un équilibriste il possédait le coup de pédale du sprinter et la science du coureur, nombre de ses courses ont été remportées au sprint.
C’est ainsi qu’il a remporté le classement final au point de grands tours.

A une époque où les coureurs faisaient la saison entière De Vlaeminck écumait les pistes de six-jours où il a remporté de belles victoires.

On remarquera que le tour de France ne lui a pas réussi. Il n’y a remporté qu’une étape.
A l’évidence, s’il avait été capable de gagner un grand tour, s’il avait mieux passé la montagne, il aurait pu être un égal de Merckx. C’est tout ce qui lui manque.

Posséder un tel palmarès au temps d’Eddy Merckx, de Freddy Maertens, Francesco Moser et au début de carrière d’Hinault, c’est pas si mal, non ?

Vous voulez connaitre le palmarès de Roger de Vlaeminck de manière plus exhaustive ?

Lisez aussi ça !


ATTENTION, NOUVEAU BLOG CONSACRÉ AU GITAN SUR : http://rogerdevlaeminck.mabulle.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s