J’aime…

…l’odeur de la papaye verte.
Dans la famille cinéma asiatique je demande le Vietnam ! Quel trés beau film que je viens de voir. Je m’en serais voulu de passer à côté de ça.
L’histoire au quotidien d’une jeune servante -Mui- dans  une famille à l’âge de 10 ans dans les années 50. Puis 10 ans plus tard comme servante d’un homme dont elle est secrètement amoureuse.
Ce film présente la particularité d’être trés beau à regarder pour la capacité qu’a eu le réalisateur à capturer de si belles images, et pour la capacité qu’il a eu d’y coller une bande musicale qui donne envie de se laisser aller à rêver ainsi qu’une bande son faite des bruits de la nature.
Au beau milieu de tout ça on est quand même les spectateurs du rapport de quasi servitude qui existe entre les servantes et leurs maitres.
Tout est si feutré, et pourtant c’est une vie de quasi esclave qui est promise à Mui dès son plus jeune âge. Elle est amoureuse de son nouveau maitre mais quelle est la part d’amour lorsque celui-ci s’introduit dans sa chambre pour à l’évidence assouvir un besoin physique ?
Nulle violence dans ce film trés joliment tourné, mais il met en évidence la précarité de la vie de certains face à la facilité de celle d’autres.
Un film militant et un film esthétique à mon avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s