L’Esquive…

chaanie-sp2Il y a Lydia, créature céleste aux cheveux gras et aux yeux délavés, petit oiseau fragile à la gouaille insupportable qui sous son blouson promène la robe de princesse qu’elle a fait faire pour « être plus son personnage ». Il y a sa grâce que même un langage minimaliste et ordurier ne parvient pas à dissimuler, il y a tous ceux qui voudraient qu’elle réfléchisse, qu’elle dise « oui ou non » tandis qu’elle préfère s’éventer et déclamer pour les besoins de la pièce que la prof de français leur fait monter : Le Jeu de l’Amour et du Hasard de Marivaux.

Il y a Krimo, gamin effacé qui plane, peut-être pour éviter de rêver aux voiliers que son père emprisonné lui dessine comme autant de promesses qu’il ne pourra tenir. Il y a surtout Krimo qui tombe amoureux de Lydia et qui voudrait un rôle dans la pièce pour lui tenir la main, oubliant qu’il ne sait pas jouer, qu’il ne veut pas jouer.

Il y tous ceux qui gravitent autour de ces deux-là, valets intempestifs complotant pour faire vivre une intrigue amoureuse improbable. Ceux qui ne comprennent rien aux soudains silences de Krimo, à l’inhabituelle distance de Lydia et qui voudraient bien que ces deux-là se décident, quitte à leur forcer la main, quitte à tout gâcher.

Il y a la jalousie, il y l’amour, il y a le hasard, il y a l’ennui aussi d’une caméra capricieuse et un peu fainéante parfois. Il y surtout des moments de grâce : l’humiliation involontaire d’un Krimo qui joue faux à force d’aimer vrai et la frustration d’une prof obligée de reconnaître ses limites, la colère rentrée qui lui échappe et qu’elle laisse exploser avant de regretter ; il y a la vulgarité d’une Lydia négociant un peu de dentelle en plus pour sa robe avec autant de délicatesse qu’un commerçant de souk qui aurait mal dormi, comme si il fallait sacrifier beaucoup de féminité pour pouvoir en afficher quelques fragiles morceaux en plus sans perdre la face, féminité pudiquement mais fébrilement dissimulée derrière un éventail décrépi.

Il y a film auquel on se laisse prendre ou non.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s