On n’arrête pas le progrès

chaanie-sp2Équation au millième degré: Prenons une population qui souffre d’un taux de chômage effarant. Prenons un gouvernement abruti soucieux de s’occuper de ce problème embêtant. On obtient ?

Un gouvernement qui peu soucieux de traiter les diverses causes de ce chômage ou tout au moins de les analyser, décide de mettre de la poudre aux yeux pour doper les chiffres de « retour à l’emploi » histoire d’avoir un bilan un peu moins catastrophique que celui qui est prévu. Comment compte-il y parvenir ? En favorisant l’embauche. Jusque là tout va bien. Comment favorise-t-il l’embauche ? En faisant en sorte que chaque patron d’entreprise de moins de 20 salariés puisse licencier sans condition, sans justification tout employé pendant une période de deux ans après l’embauche. La voilà la belle solution. Tout collégien doté d’un QI même léger, voit les impasses de ce genre de raisonnement, mais pas nos énarques.

Désormais, pourquoi aller prendre des stagiaires étudiants inexpérimentés ? Allons-y gaiement, embauchons l’ingé à bac + 5 ou 6 ou 7 , puis virons-le quand on n’a plus besoin de lui. On apprend non sans sourire que le MEDEF a approuvé cette mesure. Ah ah. On apprend sans surprise que les syndicats l’ont rejetée : hé hé. On apprend aussi que le MEDEF a demandé que cette mesure soit applicable à toutes les entreprises de France quelle que soit son poids. Ben oui, tant qu’à faire, puisqu’on touche aux allocations chômage, aux jours fériés, allez ! C’est la grande braderie ! Allons faire un tour chez Zola, après tout, le « marche, ferme ta gueule ou crève » c’était rentable, alors qu’avec ces conneries de « progrès social », l’employé, il croit avoir des droits !

Ce qui m’énerve le plus dans cette histoire, c’est que ce con de gouvernement quand il s’agit d’endetter le France de 40 millions pour une candidature olympique, fait montre d’une détermination et d’une efficacité à toute épreuve. Idem quand il s’agit de faire voter ce genre de loi, voyez-vous cela ! Votée aujourd’hui, UN MOIS à l’avance ! On serait méfiant, de gauche et un peu suspicieux qu’on se demanderait si c’est pas un fait-exprès parce que dans un mois c’est la rentrée -vous savez la période des grèves et de la grogne comme chaque année- et que là, en plein moins d’août, faire voter quelque chose en douce ou presque, c’est plus facile. Si on était de mauvaise foi, on ajouterait même que chaque année il nous font le même coup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s