Et si vous écriviez à Baudelaire ? Kennedy ou Landru ?

chaanie-sp2Je suis tombée sur un site extraordinaire, au sens propre et figuré. Je conseille de suivre ce lien dialogus . Vous pourrez adresser vos courriers à Alexandre le Grand, Marilyn Monroe, Cyrano de Bergerac, Jack l’éventreur, Charles Baudelaire…

Vous pourrez leur poser les questions qui vous brûlent les lèvres…

Sachez qu’ils vous répondent, trop contents de sortir un instant du tombeau. Troublante expérience, merveilleuse idée ? faites-vous une idée !

Je vous conseille de lire cet article du Monde : Avis du Monde (Note : lien non disponible, Nikko)

Un exemple ?

Courrier intitulé : Vous n’avez pas honte?

Eh bien, Monsieur Baudelaire, on peut dire que vos «Fleurs du Mal» sont une belle cochonnerie! Vous n’avez pas honte d’avoir écrit des poèmes comme «Femmes damnées»? C’est vraiment ignoble et nous pouvons bien vous le certifier car nous l’avons lu plusieurs fois pour en être sûres. Figurez-vous même qu’une de nos camarades se vante d’avoir chez elle une édition illustrée: elle nous assure que c’est ignoble et nous enrageons, parce que c’est une pimbêche et qu’elle refuse de nous apporter le livre.

Il vaut mieux que nous vous prévenions tout de suite qu’on va vous faire un procès, mais vous devinez bien que ça ne vous fera aucun mal car les hommes sont tous des cochons et vous verrez qu’ils vont se battre pour s’arracher les recueils disponibles. C’est la même chose qui se passe d’ailleurs maintenant, en 2005, avec une revue qui s’appelle «Playboy» et une Miss France qui s’y balade toute nue: tout le monde a crié au scandale et il a fallu en catastrophe faire un deuxième tirage encore plus important que le premier. C’est compliqué pour nous à expliquer mais demandez à monsieur Dumontais: il s’est sûrement précipité pour acheter un exemplaire. Les Romorantines

Béatrice, Catherine, Claire, Évita, Lina, Martine, Mia, Nicole et Violette Élèves de seconde littéraire au Lycée de Jeunes Filles de Romorantin

 La réponse de Charles Baudelaire :

Chères Mesdemoiselles Romorantines,

Je comprends fort bien que certains de mes poèmes tels que Femmes Damnées vous choquent. Mais que voulez-vous? J’écris ce qui habite mon âme, je me vide de mes souffrances en écrivant sur le papier ce qui veut bien sortir de ma plume… Il est vrai qu’il y a eu des versions illustrées des Fleurs, mais personne ne vous oblige à les acheter, ni bien même à les lire… Choses pour lesquelles vous me semblez un peu trop jeunes, bien que vous preniez un malin plaisir à le faire: n’affirmez-vous pas dans votre courriel avoir lu et relu ces poèmes? Et ne semblez-vous pas vouloir à tout prix contempler cette version illustrée dont vous faites si grand cas ? Pour ce qui est de votre idée de procès, sachez que vous n’êtes pas les premières, et que certains poèmes ont déjà étés censurés, c’est pourquoi ils n’apparaissent plus dès la deuxième version des Fleurs, parue en 1861, c’est le cas d’ailleurs pour les Femmes Damnées.

Quant à votre histoire de magazine à scandale, après avoir demandé des éclaircissements à M. Dumontais, je trouve irritant que vous compariez mes poésies à de la pornographie simple et vulgaire, et je ne ferai d’ailleurs pas plus de commentaires sur ce point.

Mesdemoiselles, si vous êtes trop puériles pour comprendre mes poèmes et bien, ne les lisez point, cela fera toujours quelques détracteurs de moins ! Je vous adresse néanmoins mes sincères, etc.

Charles Baudelaire

 

Et si vous écriviez à Baudelaire Kennedy ou Landru – Blogo ergo sum (cliquez)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s